Parce qu’il n’y a rien de pire qu’une habitation mal isolée… Les nuisances sonores, les perditions d’énergie et les factures qui grimpent en flèche… Il est toutefois possible de venir à bout de tout cela, sans avoir à refaire l’isolation de toute la maison. Nous vous présentons les isolants minces et les avantages et inconvénients à recourir à ce genre d’isolant.

Qu’est-ce qu’un isolant mince pour mur ?

L’isolation des murs est une priorité dans toutes les habitations, que ce soit lors du chantier de construction ou en rénovation. Et si les solutions d’isolation thermique ne manquent pas, on cherche toujours à faire plus fin et plus économique. Pour cela, on a vu naître les isolants minces. Non sans rappeler les isolants des sacs isothermes, l’isolant mince est une superposition de plusieurs couches de différents isolants recouverts d’aluminium sur les deux couches superficielles. L’utilisation de l’aluminium n’est pas anodine, car c’est cette surface argentée qui va réfléchir le rayonnement et conserver la température intérieure du logement.

Avantages à utiliser un isolant mince pour mur

L’isolant mince présente plusieurs points avantageux, ce qui le rend particulièrement intéressant pour les travaux de rénovation. Nous citons :

  • La résistance aux différentes attaques ;
  • L’efficacité durant l’été ;
  • La facilité de pose ;
  • Le gain de place ;
  • La non-toxicité.

Un isolant mince n’a rien de fragile, car il résiste aussi bien aux attaques d’insectes qu’à l’humidité et au feu. Et s’il est efficace pour conserver la chaleur intérieure, il est tout aussi efficace pour repousser les fortes chaleurs de l’été. L’isolant mince se présente en rouleaux et est souple, il est donc facile à manier et à poser : il suffit de le coller sur le mur comme vous colleriez un papier peint. Du fait de sa petite épaisseur, il ne va pas empiéter sur votre surface habitable. En outre, il n’émet pas de poussière et n’est pas irritant ni dangereux pour la santé.

Inconvénients à utiliser un isolant mince pour mur

Bien que très avantageuse, l’utilisation d’isolant mince présente aussi quelques points négatifs :

  • Une performance thermique pas très optimale ;
  • Une accumulation de dépôt de poussière ;
  • Une mauvaise isolation phonique.

Un isolant thermique peut faire l’affaire pour quelque temps, mais ne doit pas être une solution sur le long terme. Il ne répond d’ailleurs pas aux exigences de la réglementation thermique. Il est sensible au dépôt de poussière, car celle-ci nuit à ses performances de réflexion. De plus, l’isolation phonique est presque inexistante. Mieux vaut donc l’utiliser en complément d’un autre isolant.

author-avatar

À propos de Melissa

Je m'occupe de la rédaction de MyDemenageur depuis 1 an, je suis étudiante en informatique. J’adore optimiser les articles pour qu'il aide vraiment nos utilisateurs et que l’information soit vraiment pertinente et utile.

Plus de conseils déménagement