Vous souhaitez commencer, ou continuer la musculation, mais n’avez pas très envie d’aller dans une salle de sport ? Pouvoir faire du sport à l’abri des regards est compréhensible. De plus, sur le long terme, faire des exercices avec son propre matériel revient à un prix beaucoup moins élevé. Au lieu d’acheter la totalité du matériel, vous pouvez le construire vous-même.

Aujourd’hui, nous allons voir comment il est possible de réaliser une barre de traction pour un entraînement de vos muscles sur une surface murale. Il est conseillé de la construire dans une pièce solide et espacée, avec un plafond plutôt haut.

Trouvez de l'aide de ménage

Matériel à moindre coût à avoir pour réaliser la barre de traction

Pour commencer, nous allons voir le matériel dont vous aurez besoin pour construire la barre de traction. En plus d’outils, et de pièces spécifiques à avoir, vous devrez faire quelques actions avant de commencer les travaux. 

Outils

Tout d’abord, vous allez devoir vous procurer plusieurs outils nécessaires à la réalisation de la barre de traction. Vous aurez besoin de : 

  • Une échelle extensible
  • Du gel de silicone
  • Une perceuse électrique 19 V
  • Un tournevis
  • Kit de douilles
  • Cornières
  • Fer à pneus
  • Mèches de taille appropriée
  • Détecteur de goujon

Il est important d’avoir l’ensemble de ces outils, pour avoir une barre de traction solide, pouvant tenir longtemps et supporter des poids élevés si ça devait arriver. Une mauvaise fixation pourrait faire céder l’installation, et vous blesser gravement, alors soyez sûr d’avoir tout ce qu’il faut pour éviter cela.

Pièces utiles pour confectionner une barre de traction

Ensuite, il vous faudra les pièces nécessaires qui forment la barre de traction. Il faudra : 

Trouver un bricoleur pour des rénovations

  • Planches de bois de 5 × 10  cm
  • Poteau en acier de 1,20 m
  • 2 poteaux en acier de 45 × 10 cm
  • Boulons 
  • Pinces à anneau
  • Collier de serrage
  • Rondelles
  • Brides
  • Coude réducteur

Tout comme les outils, il est essentiel de ne pas modifier la liste ci-dessus, en pensant qu’un élément pourrait être remplacé. Assurez-vous de ne manquer de rien.

Prétravail

Avant de commencer la fixation sur votre plafond, pensez à préparer le matériel. Assemblez les pièces qui vont ensemble, coupez les planches de bois, percez les trous dedans, et dans votre plafond. Vous pouvez aussi peindre les planches et les brides pour qu’elles soient déjà prêtes à être utilisées. Pré-montez les poteaux en acier et appliquez du gel dessus, afin d’éviter l’oxydation.

Réalisation de la barre de traction pour une musculation à moindre coût

Désormais que vous avez tout le matériel nécessaire, et que l’ensemble des pièces est prêt à être assemblé et fixé sur votre plafond, nous allons voir comment vous devez vous y prendre pour réaliser la barre de traction.

Premier ancrage

Pour commencer le montage, il va falloir fixer le premier ancrage. En utilisant un détecteur de goujon, percez les trous aux endroits adéquats. Faites attention à ce qu’ils soient bien alignés, pour ne pas se retrouver avec une barre de traction posée de travers.

Ensuite, vous devrez enfoncer vos boulons en tire-fond. Vous pouvez utiliser la perceuse pour qu’ils soient bien mis profondément. Manuellement, il sera impossible de le faire seulement à la force d’un homme. Ajoutez des rondelles par-dessus pour qu’ils tiennent bien au plafond. Ensuite, ajoutez des vis pour soutenir les boulons, ce qui améliorera la stabilité du premier ancrage.

Second ancrage

Ensuite, faites de même pour le second ancrage, toujours parallèlement, avec un alignement millimétré. C’est le point le plus important à respecter, car le montage du second ancrage est très facile quand on a réussi le premier. C’est pourquoi, vous devez prendre des mesures très précises. Attention, le second ancrage se fait uniquement lorsque vous avez installé la barre de traction au premier poteau en acier.

Quand cela est fait, vous pourrez réaliser le second ancrage. Pour être sûr que vous avez bien réussi la fixation, vous pouvez la tester pour voir si la barre de tractions semble être à deux doigts de s’effondrer, ou si elle paraît solide, sans aucune vibration ou mouvements brusques. Mais, ce n’est pas tout, vous devez encore faire quelques petites retouches, avant de pouvoir commencer à faire des exercices dessus.

Finition

Même si après avoir testé la barre de tractions, elle semble bien tenir, on n’est jamais à l’abri d’un défaut caché. Pour cela, il vaut mieux prendre ses précautions. Ainsi, vous pouvez ajouter des cornières, pour plus de stabilité. Elles se fixent aux chevrons, des deux côtés de la barre de traction. Vous pouvez utiliser des colliers de serrage, en acier ou en inox. Les cornières peuvent nécessiter un peu de découpe, avec des ciseaux, mais restent faciles à boulonner sur le plafond.

Voilà, désormais, vous connaissez tout sur les barres de traction à faire vous-même. Vous économiserez beaucoup d’argent et pourrez faire vos séances d’exercices de musculation, dans votre garage, à l’abri des regards indiscrets. Plus besoin d’utiliser de chaise pour travailler votre corps. Bon sport ! 

author-avatar

À propos de xavier

La décoration est une passion depuis très jeune. J’ai toujours adoré associer les couleurs, les objets pour sublimer un salon, une cuisine pour rendre ma décoration d'intérieure la plus sympa possible. Découvrez ici mes idées mais aussi les actualités autour du monde de la décoration et de la maison, du déménagement, des travaux !