Top 4 des pratiques pour réduire ses charges de copropriété

Déménager en copropriété : comment réduire ses charges de copropriété ?

Vous venez de déménager en copropriété ? C’est signe que vous venez d’acquérir un bien immobilier, félicitations ! Vous faites désormais partie du syndicat des copropriétaires de votre immeuble. Qui dit copropriété dit syndic et charges de copropriété. Ces dépenses peuvent s’avérer très élevées selon le modèle de syndic adopté et les contrats fournisseurs. Alors comment réduire ses charges de copropriété ? On fait le point dans cet article.

image de charge de logement

Charges de copropriété : définition et calcul de répartition

Les charges de copropriété sont toutes les dépenses engagées pour l’entretien d’un regroupement de propriétaires, qu’ils soient en copropriété ou en association syndicale libre (ASL). Elles sont redevables par les copropriétaires d’un immeuble. Toutefois, il faut distinguer deux types de charges :

  • Les charges générales, qui concernent notamment l’entretien des parties communes, les dépenses engagées pour les travaux de copropriété s’ils ont été votés en assemblée générale, les honoraires du syndic si celui-ci est professionnel, etc.

Les charges générales sont redevables par tous les copropriétaires en fonction de leur quote-part dans l’immeuble. Cette répartition est effectuée en fonction des tantièmes détenus par chaque copropriétaire. Vous pouvez retrouver la répartition des charges de copropriété dans le règlement de copropriété.

  • Les charges spéciales qui ne concernent que certains équipements comme la maintenance des ascenseurs ou du garage à vélo.

À la différence des charges générales, les charges spéciales ne sont redevables que par les copropriétaires qui jouissent et utilisent l’équipement collectif en question. Par exemple, les charges liées à l’entretien et à la maintenance de l’ascenseur ne sont pas dues par les habitants vivant au rez-de-chaussée.

Qui règle les charges de copropriété

Bon à savoir : La plupart de ces charges sont courantes et prévues dans le budget prévisionnel de la copropriété. Pour rappel, le budget prévisionnel doit être voté en assemblée générale des copropriétaires. Toutefois, certaines charges sont exceptionnelles et non prévues dans le budget prévisionnel. Ce sont notamment les charges concernant les études techniques et les gros travaux de l’immeuble. Ces dépenses sont votées au cas par cas en assemblée générale.

Le paiement des charges de copropriété s’effectue chaque trimestre. C’est le syndic de copropriété qui collecte les charges via l’envoi d’appels de fonds. Ces appels de fonds récapitulent le montant de charges dû par chaque copropriétaire ainsi que la date d’exigibilité de paiement.

4 astuces pour réduire considérablement ses charges

Vous payez des charges de copropriété trop élevées ? Découvrez nos 5 astuces incontournables pour réaliser des économies pérennes sur vos charges. Ces économies vous permettront de réinvestir cet argent ailleurs, notamment dans des projets pour votre copropriété par exemple.

Astuce n°1 : Choisissez le syndic coopératif !

La loi de 1965 pose le cadre légal de la copropriété en immeubles bâtis. Selon ce texte de loi, le syndic de copropriété peut être professionnel ou non-professionnel. Le syndic professionnel, plus communément appelé traditionnel, c’est lorsqu’une société agit en qualité de syndic. À l’inverse, le syndic non-professionnel désigne le modèle du syndic bénévole ou coopératif. C’est à ce dernier que nous allons nous intéresser plus amplement.

En syndic coopératif, c’est le président du conseil syndical qui agit en qualité de syndic. On l’appelle d’ailleurs souvent le président-syndic. Toutefois, il est assisté dans sa tâche par les autres membres du conseil syndical. En effet, le plus souvent, les conseillers syndicaux se répartissent les missions du syndic en fonction de leurs affinités respectives : l’un se charge de la comptabilité, un autre s’occupe de convoquer les assemblées générales et des autres démarches administratives, un copropriétaire est en charge de diffuser l’information dans la copropriété, etc.

Ce modèle convivial permet de mieux réinvestir son temps : finies les relances intempestives à votre syndic professionnel ! Désormais, c’est vous qui avez le contrôle sur votre copropriété. Vous avez un regard sur toutes les dépenses engagées par la copropriété pour plus de transparence. Enfin, dernier avantage et pas des moindres, vous ne paierez plus d’honoraires de syndic exorbitants ! En constante augmentation depuis des années, les honoraires de syndic sont très chers, et ce, sans compter les prestations additionnelles facturées !

Passer en syndic coopératif vous fera réaliser des économies pérennes !

Bon à savoir : Matera accompagne les copropriétaires en syndic coopératif grâce à une équipe de 60 experts dédiés en interne et d’une plateforme intuitive qui automatise les tâches chronophages. Matera vous aide également dans votre procédure pour changer de syndic et passer en syndic coopératif.

Finis les problèmes de syndic, venez découvrir l'expérience Matera

Astuce n°2 : Optimisez vos dépenses d’énergie

L’autre poste de dépense important dans les charges est la consommation d’énergie. Pour réduire ces charges et réaliser des économies pérennes, veillez à installer des compteurs d’eau individuels dans votre copropriété. Cela permettra tout d’abord une répartition plus juste des charges liées à la consommation d’eau mais également à chacun de prendre conscience de sa consommation respective.

Concernant le chauffage collectif, l’ARC conseille de le couper entre le 15 octobre et le 15 mai chaque année. Vous pouvez également réaliser des économies en coupant le chauffage le soir.

Astuce n°3 : Renégociez les contrats avec vos fournisseurs

Habiter en copropriété, cela signifie faire appel à de nombreux prestataires : service de nettoyage, entretien d’espace vert s’il y en a, gardien d’immeuble, assurance de copropriété, etc.

Il est d’usage de renégocier ces contrats chaque année pour obtenir le meilleur prix. Vous ne l’avez pas fait depuis plusieurs années ? C’est le moment de contacter vos prestataires pour réduire vos charges de copropriété.

Bon à savoir : Matera renégocie vos contrats fournisseurs pour vous afin de vous garantir le meilleur prix.

Les travaux à effectuer sur les parties communes sont engagés par le syndic

Astuce n°4 : Optez pour l’envoi dématérialisé

En copropriété, il y a de nombreux documents à envoyer : convocations d’assemblée générale, procès-verbaux, appels de fonds, etc. Si vous êtes en syndic professionnel, celui-ci vous facture des frais d’envoi exorbitants. L’un des avantages de passer en syndic coopératif est que vous pourrez opter pour l’envoi dématérialisé.

Autorisé légalement, l’envoi dématérialisé ne coûte rien et meilleur pour la planète. Alors n’hésitez plus à envoyer vos convocations d’assemblée générale par email !