10 erreurs à éviter au moment de réserver son utilitaire pour son déménagement

Vous devez déménager et vous doutez que votre canapé convertible cinq places rentre dans votre Fiat Punto ?  Vous aimeriez louer un utilitaire pour vous aider mais vous avez peur d’oublier quelque chose ou de faire une erreur ? Voici notre liste (non-exhaustive) des erreurs les plus communes lors de la location d’un utilitaire de déménagement. Ne dites pas qu’on ne vous avez pas prévenus !

location fourgon demenagement

Essayez de ne pas vous rater sur la location de votre camion de déménagement

1) Vous y prendre à la dernière minute

C’est la première erreur de la liste et sûrement la plus répandue : vous y prendre à la dernière minute pour la location d’un utilitaire est la meilleure façon de perdre de l’argent et de vous assurer un déménagement stressant.

En choisissant votre loueur en amont vous pourrez bénéficier de potentielles promotions et vous assurer de la disponibilité d’un utilitaire conforme à vos besoins.

Rappelez-vous également que les tarifs ne sont pas fixes : ils évoluent en fonction de la date, comme les billets de train. Plus vous louerez votre utilitaire tard, plus il vous coûtera cher.

2) Ne pas évaluer correctement le volume de vos affaires

volume demenagement

Avec un gros volume, une mauvaise estimation est vite arrivée

Que ce soit dans un sens ou dans l’autre, mal évaluer le volume de ses affaires peut vous coûter cher.

En prenant un utilitaire trop petit vous paierez des allers-retours qui auraient pu être évités. Surtout si vous effectuez un déménagement longue distance, il faut viser juste !

A l’inverse en prenant un utilitaire trop grand vous payez pour de l’espace inutile.

Dégainez votre mètre et prenez les mesures de vos meubles. Cela vous permettra de connaître les mesures les plus importantes (hauteur du frigo, longueur du canapé et du lit, profondeur de l’armoire, etc.). Vous pourrez ainsi choisir votre utilitaire selon ces critères.

Enfin retenez cette formule simple : on estime que le volume des meubles d’une maison équivaut à la moitié de la superficie de celle-ci. Par exemple, si vous vivez dans un 50m², on estime le volume de vos meubles à 25 mètres cubes.

En règle générale pensez à tout cela en amont et vous vous garantissez un déménagement optimisé.

Il existe aussi une ribambelle de simulateurs de volume en ligne de votre déménagement (celui-là par exemple) qui permettent d’estimer plus précisément votre cubage si vraiment vous avez peur de ne pas voir juste (ou que l’on vous conseille plus grand).

3) Être un chauffeur trop jeune ou trop inexpérimenté

Ca ne se sait pas forcément mais chez la plupart des loueurs il est impossible de louer un utilitaire si vous avez moins de 21 ans et moins de 3 ans de permis (ca peut être seulement 1 an de permis, comme chez Ada, les conditions diffèrent selon les agences).

Selon le modèle (plus il est grand), il pourra aussi être demandé 5 ans de permis de conduire (c’est le cas chez Allez-Simple.com pour leur véhicule 22m3).

Chez certains loueurs, si vous avez moins de 25 ans, on peut vous compter un surcoût pour la location d’un utilitaire (c’est le cas chez Sixt entre autres).

Bref, pensez-y et évitez de vous retrouver coincé à la dernière minute. Si vous ne pouvez pas louer de camion du tout, ça c’est un problème de taille !

Mais vous avez sans doute dans votre entourage un parent ou un ami sympathique qui sera “en âge” et conducteur assez expérimenté pour vous sauver la mise ! Encore une fois, il faut juste pensez à le prévenir à l’avance.

On a tous un ami sympa prêt à rendre service

4) Déménager le dernier week-end du mois, pendant les vacances scolaires

Comme nous le disions plus haut, les tarifs de location d’utilitaires s’apparentent aux tarifs des billets de train. La demande est beaucoup plus forte durant certaines périodes de la semaine, du mois et de l’année. En les évitant, vous évitez la hausse des prix qui y est associée.

Si c’est une option pour vous, choisissez de déménager en semaine plutôt que durant le week-end : les économies les plus importantes se font du lundi au vendredi. Notez également que dans les grandes villes telles que Paris, il est en moyenne plus facile de stationner pour un déménagement durant la semaine, que le week-end.

Evitez également les déménagements en fin de mois et pendant les vacances scolaires (surtout juillet / août, c’est la haute saison du déménagement). Ce sont les périodes les plus simples et les plus évidentes pour vous mais aussi pour le reste de la population, ne l’oubliez pas.

5) Ne pas comparer les prix

Cette erreur, très répandue, découle naturellement d’une mauvaise préparation en amont du déménagement (encore !). Il existe des comparateurs sur internet pour toutes sortes de services à l’heure actuelle et c’est également le cas pour la location d’utilitaires.

Vous pouvez utiliser notre comparateur de location d’utilitaire ou faire votre comparaison vous-même agence par agence.

Vous pourrez ainsi décider de la formule et de la date la plus favorable pour votre déménagement, en toute connaissance de cause.

comparateur utilitaire

Pensez à utiliser notre comparateur pour trouver les utilitaires aux meilleurs prix

6) Choisir une formule mal adaptée à vos besoins

Chaque déménagement est unique et une formule adaptée à l’un ne le sera pas pour l’autre.

Mieux vaut se renseigner et décider en avance de ce qui est le plus avantageux pour vous.

Un déménagement à l’intérieur d’une même ville ne nécessite pas une formule avec “abandon” (laisser l’utilitaire dans un autre centre que celui où on a été le chercher), souvent plus chère.

Justement, un déménagement d’une région à l’autre sous-entend des frais d’essence, de kilomètres et de péages. Il est donc souvent plus judicieux d’opter pour un “abandon”.

Si votre situation est un entre deux n’hésitez pas à utiliser les outils GPS tels que Google Maps ou Mappy. Vous pourrez déterminer le kilométrage exact d’un aller-retour, son prix et la durée de location à prendre en conséquence, pour les comparer au tarif d’une formule avec abandon.

7) Chercher à faire des fausses économies

En restant sur le sujet des formules de location, vous ne seriez pas le premier à vouloir faire des économies en ne louant votre utilitaire qu’une demi-journée.

Ça peut être une bonne idée si vous êtes un étudiant vivant dans un 20m² mais en dehors de cette situation, la location à la demi-journée s’avère souvent plus onéreuse qu’il n’y paraît. Les heures dépassées sont généralement à des tarifs bien plus élevés que n’aurait été une location d’une journée complète.

Prévoir une location trop courte vous expose à un stress supplémentaire et c’est souvent de cette façon que les erreurs commencent à être commises. Erreurs qui bien souvent vous coûtent du temps que vous n’avez pas avec une location à la journée.

Pensez également aux problèmes de circulation que vous pourrez rencontrer (à l’aller, au moment de trouver un stationnement et au retour) et qui pourront bien vite vous coûter cher.

Là encore il s’agit de correctement cerner vos besoins de façon réaliste. Il vaut parfois mieux louer un utilitaire pour une journée complète, voire pour plusieurs jours, que de courir dans tous les sens au risque de trouer votre portefeuille ou d’avoir un accident…

8) Ne penser qu’aux professionnels de la location

Vous avez vu une publicité pour telle agence de location ou bien votre gendre a loué un utilitaire auprès de telle enseigne l’année dernière et vous pensez donc qu’il n’existe que des professionnels de la location sur le marché ?

Détrompez-vous. Avant la location professionnelle, les gens demandaient à leur voisin ou à l’agriculteur du coin s’il pouvait leur prêter de quoi déménager leurs affaires et c’est toujours faisable !

Nous ne vous conseillons pas d’aller voir l’agriculteur du coin si vous vivez dans le 15ème arrondissement de Paris, évidemment, mais pas loin. A l’heure d’internet vous pouvez entrer en contact dans la France entière – et plus particulièrement dans les grandes villes – avec des particuliers possédant des utilitaires ou de grandes voitures qui les mettent en location pour des sommes souvent plus modestes que les professionnels.

Ne vous inquiétez pas pour l’assurance, elle est comprise dans le prix en passant par des sites de mise en relation tels que OuiCar (AXA) ou Drivvy (Allianz).

Sur le même thème : 25 solutions de location de camion de déménagement (entre particuliers, à 1€, en agences)

9) Bien faire le tour du véhicule avant pour éviter les problèmes après

Généralement tout se passe bien mais si lorsque vous restituez le camion, si on essaye de vous accuser d’une bosse ou d’une rayure sur le véhicule (ce qui peut arriver vite lors d’un déménagement et ces utilitaires en voient tous les jours), il vaut mieux être prêt.

Nous conseillons donc de bien faire le tour du véhicule et de faire noter les petites rayures et autres accros du véhicule sur le contrat de location.

Mieux encore, prenez des photos (voir des vidéos) de l’utilitaire à ce moment là. De cette façon, si on cherche à vous accuser de quoique ce soit, vous aurez la preuve que la rayure ou la bosse était là avant.

10) Ne pas réserver une place de stationnement

stationnement utilitaire

Sans réserver une place vous allez vous retrouver à bloquer une rue ou à devoir porter plus loin

Cela s’applique spécialement si vous habitez en ville et qu’il est habituellement compliqué de se garer en face de votre portail d’entrée.

Dans la plupart des communes, il vous est possible de réserver une place de parking mais il faut en général s’y prendre au minimum 2 semaines à l’avance. Le tarif sera moins élevé que de payer l’horodateur et certaines communes viennent même mettre des plots pour réserver votre emplacement la veille.

Si ca peut vous éviter d’avoir à faire des mètres supplémentaires avec vos cartons à la main puis d’économiser sur le prix du stationnement, il n’y a aucune raison de ne pas le faire.

N’oubliez pas de le faire aux deux endroits ! Devant le logement que vous quittez et devant le logement où vous emménagez.