Lors de la pose d’un carrelage, il faut savoir que le rendu final dépend en grande partie des joints, ces derniers doivent être posés selon une méthodologie intelligente pour avoir un résultat net et sans bavures. Dans cet article, nous allons vous donner les outils et les étapes essentielles.

Comment faire les joints de carrelage ? Les outils essentiels

Lorsqu’il s’agit de faire des travaux chez soi, que ce soit pour la pose d’un carrelage à l’intérieur comme à l’extérieur, au sol comme au mur… On est souvent tentés de le faire soi-même pour l’expérience, mais surtout pour les énormes économies (notamment sur la main d’œuvre) qu’il est possible de faire. De plus, la partie la plus redoutée qui est celle des joints n’est pas bien compliquée, si l’on dispose des matériaux et des outils suivants :

  • Une éponge et un chiffon ;
  • Un seau et un malaxeur ;
  • Une truelle et une raclette souple ;
  • Un couteau à enduire ;
  • Le mortier de jointoiement ;
  • Un équipement de protection adapté ;
  • Un décapant spécial ciment pour nettoyer après.

De nos jours, le mortier de jointoiement existe dans différentes couleurs, cela vous permettra entre autres de pouvoir choisir une couleur qui se rapproche de vos dalles, et de faire en sorte que les joints disparaissent.

Comment faire les joints de carrelage ? Les étapes à suivre

Après la pose de votre carrelage et une sèche de 24 heures au minimum, vous pourrez commencer à préparer le mortier à joints. Attention, il ne faut tout de même pas préparer une grosse quantité, car ce dernier a tendance à sécher très rapidement, mieux vaut donc commencer par l’équivalent de 2 m². Ensuite, munissez vous de votre truelle, et commencez à le déposer dans tous les espaces que vous voulez combler et jointoyer, l’idéal ensuite serait de passer un coup de raclette souple pour être sûr que le mortier descende jusqu’au bout, puis avec cette même raclette, il faudra enlever tout le surplus de mortier et avoir un résultat lisse.

Bien évidemment, après les étapes que nous venons de citer, à ce stade, votre dalle de sol est probablement pleine de tâches blanchâtres de mortier séché, que l’on appelle communément « le voile de ciment ». Pour l’enlever, il existe des produits spéciaux qu’il suffira d’appliquer à l’aide d’un chiffon sec, de laisser sécher et de nettoyer ensuite avec une éponge humide environ 20 minutes plus tard, le lendemain, il vous suffira d’ailleurs de passer un petit coup de serpillière à l’eau claire.

author-avatar

À propos de Melissa

Je m'occupe de la rédaction de MyDemenageur depuis 1 an, je suis étudiante en informatique. J’adore optimiser les articles pour qu'il aide vraiment nos utilisateurs et que l’information soit vraiment pertinente et utile.

Plus de conseils déménagement