Pour pouvoir poser un carrelage, il faut au préalable préparer le sol en construisant ou en plaçant ce que l’on appelle une chape pour carrelage, qui est une surface place en béton d’une épaisseur minimum de 4 cm, sa réalisation est assez complexe et doit idéalement être effectué par un professionnel, mais on peut le faire soi-même.

Comment faire une chape pour carrelage ? Les outils nécessaires

Poser du carrelage comporte des étapes que l’on ne connaît pas forcément. Parmi elle, il y a la pose de la chape, communément appelée la chape maigre, est un revêtement constitué de mortier avec un dosage au ciment légèrement inférieur par rapport à la composition d’une dalle classique, et elle est généralement coulée à une épaisseur comprise entre 7 et 10 cm. Sa principale fonction est de constituer une couche intermédiaire entre la dalle de sol et le carrelage, pour lui fournir un support sans défaut, ce qui revient à une surface plane et lisse. Elle doit être coulée sur une surface totalement sèche pour éviter toute adhérence. Pour avoir une idée du travail que cela nécessite, voici une petite liste des outils qu’il faut avoir pour couler une chape :

Trouver un bricoleur

  • Du ciment ;
  • Du sable ;
  • De l’eau ;
  • Des bastaings ;
  • Une taloche ;
  • Une truelle ;
  • Une règle de maçon.

Les bastaings servent à délimiter la surface de la chape, il faut les retirer avant de procéder à la pose du carrelage. Une fois posé, il faut faire les joints de carrelage, autant d’étapes à prendre en compte.

Comment faire une chape pour carrelage ? La marche à suivre

Il est possible d’acheter et de poser une chape de carrelage préfabriquée, mais reste à s’assurer de sa qualité et de savoir comment poser le carrelage par la suite. Une chape de carrelage nécessite un travail minutieux, afin de réussir par la suite la pose du carrelage. Pour cela, on recommande de faire appel à des professionnels, dont l’intervention coûte en moyenne entre 25 et 45 € le m2.

La première étape consiste à préparer la surface où on compte réaliser la chape, à savoir, nettoyer et poncer les irrégularités, afin d’optimiser l’adhérence de la chape. Par la suite, il faut veiller à prendre les mesures avec précision, avant de poser la bande résiliente et le film polyane, si nécessaire, déposer un treillis soudé pour sécuriser son travail. La dernière étape consiste à couler le béton sur le treillis à l’aide d’une bétonnière, que l’on peut louer, puis de bien lisser la surface à l’aide d’une taloche, il ne restera plus qu’à laisser durcir.

author-avatar

À propos de Melissa

Je m'occupe de la rédaction de MyDemenageur depuis 1 an, je suis étudiante en informatique. J’adore optimiser les articles pour qu'il aide vraiment nos utilisateurs et que l’information soit vraiment pertinente et utile.

Plus de conseils déménagement