Parfois, carreler une petite partie de votre extérieur peut y ajouter un charme certain et le rendre plus fonctionnel. Mais souvent, les surfaces sont importantes, et la main d’œuvre coûte cher, découvrez pas à pas comment faire un carrelage à l’extérieur, tout en faisant un maximum d’économies.

Comment poser du carrelage extérieur ? Les outils à prévoir

Pour gagner du temps et de l’argent, il est nécessaire d’avoir chez soi les bons outils, l’avantage principal est que la pose de carrelage de manière générale, ne sollicite que très peu de matériel. Ainsi, vous aurez besoin de :

  • Mortier-colle ;
  • Mortier à jointoiement ;
  • Un malaxeur électrique (qu’il est possible de louer à l’heure) ;
  • Une truelle plate et une truelle crantée ;
  • Un seau, une éponge et un chiffon.

Si vous comptez faire une pose particulière, décalée par exemple, il sera alors nécessaire d’avoir une machine à couper, afin de mieux maîtriser l’espace et le nombre de dalles de sol. Il faut savoir que pour tout ce qui est extérieur, certains modèles sont à la mode, comme par exemple celui en grès cérame, ou en grès émaillé, le premier est plutôt brut et facile à entretenir (il existe en couleurs naturelles) tandis que le second est disponible dans plusieurs motifs, mais est plus fragile, puisqu’il possède une couche d’émail.

Comment poser du carrelage extérieur ? Les étapes à suivre

Avant de commencer votre projet, il est important de débuter par un calepinage, car même si ce dernier est long et fastidieux à faire, il pourra vous donner l’aspect final du projet avec le nombre de carreaux nécessaires, ainsi que leur disposition. Ensuite, pour rentrer dans le vif du sujet, vient l’étape de la préparation du sol, car il faut savoir qu’il est toujours mieux de commencer à poser un carrelage sur une dalle propre. La première étape consiste à commencer par mettre un mortier imperméable, qui empêchera l’eau de rentrer entre les carreaux, 24 h plus tard, déposez une couche de mortier-colle à l’aide de la spatule crantée, il ne vous restera donc plus qu’à respecter le calepinage fait auparavant. L’aspect finale de votre terrasse dépendra en grande partie des finitions que vous y apporterai en mettant des joints de qualité, et des baguettes de finition par exemple. Pour finir, après un séchage complet, il ne vous restera plus qu’à poser votre mortier de jointoiement et d’attendre un séchage de 24 heures (encore une fois).

author-avatar

À propos de Melissa

Je m'occupe de la rédaction de MyDemenageur depuis 1 an, je suis étudiante en informatique. J’adore optimiser les articles pour qu'il aide vraiment nos utilisateurs et que l’information soit vraiment pertinente et utile.

Plus de conseils déménagement