Autrefois, l’installation d’une nourrice de plomberie était difficile, en raison de la présence de plomb et d’autres métaux dans les installations. Mais désormais, l’uniformisation des installations est propice à l’utilisation d’une nourrice de plomberie. Principalement utilisé pour faciliter la distribution de l’eau dans un logement, on vous en dit plus sur cet appareil utile et sur les gestes à connaître pour réussir l’installation d’une nourrice de plomberie, et les avantages qu’elle apporte.

En quoi consiste l’installation d’une nourrice de plomberie ?

Si l’installation de la plomberie n’est pas votre point fort, sachez que dans un logement, l’installation du réseau est indispensable pour une bonne répartition de l’eau, via les différents points qui existent. Et même s’il existe de nombreux outils pour y parvenir, le dispositif le plus répandu, en raison de son efficacité et de la facilité de mise en place, est la nourrice de plomberie. Cet appareil permet d’alimenter les différents points d’eau depuis un local de distribution, mais est aussi utile lors de l’installation d’un chauffage central. Il faut évidemment faire appel à un professionnel qui maîtrise ce type d’installation, disposé d’un collecteur binaire (un pour l’eau chaude et un pour l’eau froide). Il ne vous restera plus qu’à choisir la bonne nourrice, en prenant en compte les éléments suivants :

  • Le type de piquages ;
  • Le matériau ;
  • Les dimensions ;
  • La forme
  • Le nombre de départs ;
  • Le type de vannes.

On retrouve aussi bien des nourrices en cuivre, en laiton, en bronze, ou encore en matériaux synthétiques. Néanmoins, l’utilisation des deux derniers est moins commune, car le cuivre est plus simple à utiliser, et le laiton possède de bonnes caractéristiques sanitaires. Si vous avez besoin d’adapter votre nourrice à un projet particulier, il est aussi possible d’en faire une sur-mesure, en assemblant les composants nécessaires.

Les tarifs de l’installation d’une nourrice de plomberie

L’installation d’une nourrice est devenue pratiquement incontournable, on en compte principalement minimum deux par logement, son prix varie en fonction du nombre de sorties, mais aussi du matériau dont vous avez besoin. En effet, le prix d’une nourrice en laiton et en synthétique diffèrent considérablement, pour un métal d’entrée de gamme avec 4 voies d’entrées et de sorties, votre nourrice coûtera en moyenne 25 €, tandis que pour un matériau de synthèse pour le même type de système, la nourrice peut vous coûter jusqu’à 200 €. Pour vous faciliter la vie, il existe aujourd’hui des kits de nourrice de plomberie prémontés, qui comprennent généralement tout le nécessaire avec un collecteur, ou encore les débitmètres avec réglage et supports de fixation inclus. On les retrouve principalement pour les installations de chauffage, la seule étape sera alors de fixer les supports avant de raccorder les tuyaux sur la nourrice. Pour un kit de ce type, il faut compter un budget de 230 €. En résumé, si vous avez besoin de rénover votre salle d’eau ou d’installer un nouveau système de chauffage, tel qu’un chauffage au sol, l’utilisation d’une nourrice vous sera d’une grande utilité, elle se décline en plusieurs tailles, types d’extrémités, ou encore nombre de sorties, afin de trouver la ou les bonnes qui s’adapteront à votre type d’installation.

author-avatar

À propos de Melissa

Je m'occupe de la rédaction de MyDemenageur depuis 1 an, je suis étudiante en informatique. J’adore optimiser les articles pour qu'il aide vraiment nos utilisateurs et que l’information soit vraiment pertinente et utile.

Plus de conseils déménagement