Quand on construit sa maison, ou qu’on rénove un logement, il y a certains travaux que l’on peut faire soi-même, et d’autres qu’il est préférable, voire obligatoire de déléguer à des professionnels agréés. En ce qui concerne la plomberie, il faut savoir qu’elle n’englobe pas seulement les évacuations et les arrivées d’eau, mais également tout ce qui concerne le chauffage quelle que soit sa nature. Dans cet article, nous allons vous parler des principales installations de plomberie.

L’installation du chauffage central

Le chauffage central est une méthode qui consiste à faire en sorte que la chaleur soit distribuée dans plusieurs pièces, par le biais de radiateurs à eau, et en utilisant diverses énergies, comme :

  • Un combustible comme le fioul ;
  • Du gaz naturel (s’il y a un raccordement) ;
  • Du gaz propane-butane (avec une citerne) ;
  • L’électricité (en cas d’absence de gaz) ;
  • Des énergies renouvelables.

Une fois la bonne source d’énergie choisie, l’installation du chauffage central en elle-même n’est pas difficile, et ne nécessite pas forcément de faire appel à un professionnel, à condition d’avoir le matériel nécessaire et un minimum de connaissance en plomberie, soudure, etc.

L’installation du chauffage à gaz

Pour faire l’installation du chauffage à gaz, il est obligatoire de faire appel à un professionnel agréé par l’état, pour des raisons évidentes de sécurité. Ce chauffage a l’avantage d’être confortable, homogène, et surtout beaucoup plus économique. Toutefois, il faut savoir qu’actuellement, il n’y a pas qu’un seul type de gaz, mais deux ; le premier est le gaz naturel, ce dernier n’est accessible que si votre ville est raccordée au réseau de distribution national. Le second est le propane, qui nécessite pour sa part l’installation d’une citerne aérienne ou hors-sol.

L’installation du chauffage au sol

L’installation du chauffage au sol offre beaucoup d’avantages, comme le gain de place, le confort, la bonne distribution de la chaleur, etc. Pour l’installer, il faut suivre quelques étapes essentielles, il y a notamment :

  • La pose de l’isolant au sol ;
  • La pose des isolants périphériques ;
  • L’installation des éléments chauffants (serpentin par exemple) ;
  • Le raccordement aux conduites ;
  • Le test de l’installation ;
  • Les finitions au sol (installation de plancher par exemple).

L’évacuation des eaux usées

L’évacuation des eaux usées est une part essentielle du bon fonctionnement d’une maison, de ses équipements et de son hygiène. On distingue deux systèmes d’évacuation différents ; le collectif et l’individuel. Le premier est obligatoire si votre ville, commune, ou village est raccordé au réseau de traitement des eaux usées, si ce n’est pas le cas, vous êtes alors dans l’obligation de créer un système autonome pour évacuer vos eaux usées de manière hygiénique et responsable, que ce soit à l’aide d’une fosse toutes eaux, d’une fosse septique ou d’une micro station d’épuration.

L’installation de multicouche

L’avantage d’installer des tuyaux multicouches dans votre logement au lieu des tuyaux en cuivre, est que vous n’aurez plus besoin de faire appel à des plombiers professionnels si vous souhaitez déplacer ou ajouter un point d’eau. Grâce aux multicouches, il n’y aura plus de soudure à faire, puisque les raccords seront faits grâce à du vissage ou du sertissage. De plus, ces tuyaux sont faciles à couper et à cintrer et n’accumulent ni tarte ni corrosion.

L’installation de nourrice de plomberie

Avant de parler d’installation, il faut savoir qu’une nourrice n’est rien de plus qu’un système tubulaire qui permet de distribuer l’eau à plusieurs sorties, à partir d’un seul point d’eau. Généralement, il faut installer une nourrice pour l’eau chaude, dans le cas où elle serait placée après un chauffe-eau pour distribuer l’eau chaude et/ou après une chaudière pour alimenter un système de chauffage central, et une nourrice pour l’eau froide tout de suite après le compteur pour la distribution de l’eau dans toute la maison. Lors de l’installation de la nourrice, il vaut mieux faire appel à un professionnel pour éviter toute erreur de calcul, car il y a non-seulement plusieurs types (selon le diamètre, la matière, le nombre de sorties, ou si elles sont mâles ou femelles), mais également certains critères à prendre en considération, comme la nature du réseau ou vos besoins réels.

Le filtre à eau pour maison

Le filtre à eau domestique sert avant tout à améliorer sa qualité (mais ne contribuera en rien à sa potabilité). Vous pourriez en avoir besoin dans deux cas de figure ; votre consommation personnelle ou la protection de votre électroménager. Pour ce faire, il existe plusieurs types de filtres à eau, comme par exemple :

  • Le filtre à cartouches ;
  • Le filtre à polyphosphates ;
  • Les filtres magnétiques ;
  • Les filtres avec charbon actif ;
  • Les filtres à sédiments.
author-avatar

À propos de Melissa

Je m'occupe de la rédaction de MyDemenageur depuis 1 an, je suis étudiante en informatique. J’adore optimiser les articles pour qu'il aide vraiment nos utilisateurs et que l’information soit vraiment pertinente et utile.

Plus de conseils déménagement