L’isolation des murs est une technique très importante pendant la rénovation ou la construction d’une habitation, elle permet de garantir votre confort. De nos jours, elle est devenue obligatoire et doit être conforme à certaines normes et conditions exigées par le Ministère de la Transition Écologique et Solidaire. Pour en savoir plus sur le sujet, poursuivez votre lecture. Notre avis pour bien isoler votre mur et trouver de l’aide pour bricoler.

Isoler un mur

La technique la plus répandue en France pour isoler un mur est l’isolation des murs par l’intérieur. Mais avant de commencer votre projet, il est vivement recommandé de vérifier l’isolation de votre toit, car ce dernier peut causer beaucoup de déperditions de chaleur en comparant avec le mur. Vous pouvez bénéficier d’un meilleur confort thermique si votre bien est bien isolé. Cela peut vous aider aussi à :

  • Diminuer les factures de chauffage ;
  • Profiter d’une bonne efficacité énergétique ;
  • Économiser les budgets des travaux, car c’est une technique peu coûteuse.

On privilégie l’isolation par l’extérieur s’il est possible de modifier l’aspect de la façade pour de nombreuses raisons.

Meilleur isolant phonique pour un mur

Les personnes ayant des travaux d’isolation phonique cherchent souvent le meilleur isolant ou matériau. Il existe une variété d’isolants naturels pour une meilleure isolation phonique, le liège en est un par excellence. Adapté à n’importe quelle installation :

  • Plafond ;
  • Mur ;
  • Sol, etc.

Ce dernier permet la régulation de l’humidité, car c’est un excellent isolant thermique aussi. Un autre matériau efficace qui offre une bonne isolation phonique est l’ouate de cellulose. Si vous cherchez un isolant non-irritant et sain, optez pour le coton.

Pour une bonne isolation à la fois thermique et phonique, utilisez les fibres de bois. Vous pouvez associer aux autres isolants les plaques de Fermacell pour mieux profiter en termes de confort.

Isolation des murs extérieurs à 1 euro en 2021

Le dispositif d’isolation 1 euro est conditionné par le programme des certificats d’économie d’énergie. L’isolation 1 euro ne peut être envisageable si le programme de CEE n’est pas reconduit, quel que soit votre conditionnement de ressources. Les offres d’isolation disparaissent en 2021, plus précisément dès le premier juillet.
Si le fournisseur avec lequel vous travaillez consomme la prime énergie qui est parmi vos droits au lieu de procéder à un versement par remboursement, l’isolation à un euro en 2021 peut être possible.

Isolation thermique des murs

Parmi les travaux de rénovation énergétique les plus recommandés, l’isolation thermique des murs. Cette dernière permet de gagner en confort et d’économiser les factures énergétiques. Les murs de votre habitation seront recouverts soit intérieurement ou extérieurement par un artisan.

Cela est effectué à travers un isolant sous la forme de panneaux rigides pour éliminer les échanges d’air entre l’extérieur et l’intérieur de votre habitation. Cette isolation permet d’apporter beaucoup de bénéfices.

Isolant mince des murs

L’isolation des murs est effectuée à travers deux techniques principales : l’isolation par l’extérieur et l’isolation par l’intérieur. Cela est réalisé selon vos contraintes, vos besoins et votre budget. Mais le problème qui arrive souvent, est comment diminuer la place prise par le matériau isolant sans diminuer les performances et l’efficacité.

Cette question a permis la proposition d’un nouvel isolant mince pour les murs. C’est un isolant ayant une épaisseur diminuée ou réduite. Il est composé de plusieurs couches isolantes superposées puis compressées entre deux parties réfléchissantes thermiques.

Épaisseur de l’isolation d’un mur

La finition extérieure ou intérieure et la main d’œuvre sont parmi les conditions importantes qui peuvent faire varier le coût d’isolation des murs. Un autre facteur très important qui joue un rôle dans la variation de prix : l’épaisseur de l’isolant. Un cm supplémentaire d’isolant peut coûter entre 0,2 et 1,5 euros pour le m².

Il faut alors opter pour l’épaisseur la plus adaptable. Il doit être durable et valable pour les prochaines années, cela signifie qu’il faut avoir une correspondance entre l’épaisseur et la basse consommation d’énergie ou le niveau basse énergie. Si vous constatez quelques années plus tard que l’épaisseur du matériau isolant ne suffit pas, vous allez payer la finition et la main d’œuvre une deuxième fois.

author-avatar

À propos de Melissa

Je m'occupe de la rédaction de MyDemenageur depuis 1 an, je suis étudiante en informatique. J’adore optimiser les articles pour qu'il aide vraiment nos utilisateurs et que l’information soit vraiment pertinente et utile.

Plus de conseils déménagement