L’isolation d’une maison ou d’un appartement, qu’elle soit phonique ou thermique est absolument nécessaire, et parfois même obligatoire. En effet, avec la nouvelle réglementation qui oblige le propriétaire d’une maison à vendre ou mise en location à avoir une note correcte lors du diagnostic de performance énergétique (DPE), oblige de plus en plus de particuliers à faire un constat sur l’état de leur bien, et même d’envisager des travaux. Dans cet article, vous saurez tout sur les isolants et sur la meilleure façon de choisir celui qui conviendra le mieux à la structure de votre maison. Nos conseils pour bien isoler votre logement et trouver de l’aide pour bricoler.

Le meilleur isolant phonique

Une mauvaise isolation phonique de votre intérieur pourrait avoir de grandes conséquences sur votre santé. En effet, s’il n’y a rien de plus agréable que de retrouver un intérieur calme et paisible après une longue journée de travail, il n’y a rien de plus désagréable que d’entendre constamment des bruits de pas provenant du voisinage, le passage de voitures sur la route, ou même le son d’une télévision provenant d’une chambre annexe. Il y a plusieurs catégories d’isolants phoniques, mais avant de passer à l’étape des gros travaux, le plus important est de s’assurer que les portes et fenêtres sont correctement isolées.

Trouver un bricoleur

Le meilleur isolant thermique

Depuis quelques années, le diagnostic de performance énergétique est devenu obligatoire lors d’une vente ou d’une location, il est donc primordial de s’assurer de la bonne isolation thermique de son logement. Et si vous connaissez certainement quelques isolants thermiques de nom, comme la laine de verre ou la fibre de bois, il en existe réellement cinq grandes familles, qui sont :

  • Les isolants naturels et biosourcés ;
  • Les isolants à base de minéraux ;
  • Les isolants synthétiques ;
  • Les isolants multicouches (minces) ;
  • Les isolants de dernière génération.
En savoir plus !  Plomberie quincaillerie : matériaux et accessoires

L’isolation avec la laine de verre

La laine de verre est sans conteste l’isolant le plus utilisé en France, notamment grâce à plusieurs avantages, comme son excellent rapport qualité/prix, sa résistance à la chaleur (elle est incombustible), ainsi que la possibilité de la placer absolument partout, que ce soit dans des cloisons, des combles ou des toitures. L’aspect négatif principal est que cette dernière a tendance à mal résister aux milieux humides, comme le bord des plages, et finit par se tasser très rapidement.

Plaque de plâtre isolante

Les plaques de plâtre isolantes, également appelées placoplâtre, sont également dans la catégorie des isolants thermiques ayant un excellent rapport qualité/prix, elles ont en plus de cela l’avantage d’être très faciles à installer. Ces plaques sont généralement faites avec des plaques de BA13 ou BA10, avec à l’intérieur de la laine de roche pour renforcer l’aspect isolant. Pour les pièces plutôt humides comme les salles de bain, le mieux est d’opter pour un modèle hydrofuge, pour les endroits où il y a un risque d’incendie comme la cuisine, le mieux est d’utiliser ce que l’on appelle le placo Ignifugé.

L’isolation avec la laine de roche

La laine de roche est un isolant de la famille des isolants minéraux, elle présente de nombreux avantages, comme par exemple :

Trouver un bricoleur pour des rénovations
  • Son efficacité pour l’isolation thermique et phonique ;
  • Son incombustibilité ;
  • Son très bon rapport qualité / prix ;
  • Sa longue durée de vie (plus de 75 ans) ;
  • Sa non-altération avec la vapeur ;
  • Sa résistance à la moisissure et aux nuisibles.

Le principal inconvénient de cette laine de roche est qu’elle peut être assez irritante lors de l’installation, mieux vaut donc prévoir des outils de protection adaptés.

En savoir plus !  Quelle est l'utilité d'une lame en composite pour terrasse ?

Coût de l’isolation d’une maison

Vous êtes probablement déjà convaincu de l’importance d’avoir une bonne isolation chez soi. Cependant, la question que vous vous posez certainement est celle de savoir si le coût est raisonnable, pour vous donner un ordre d’idées, il faut savoir que généralement, on commence par faire un bilan thermique détaillé, et ce dernier coûte entre 500 et 1 000 euros. Pour le reste, le coût des travaux d’isolation dépendra bien évidemment de la surface de votre maison et de l’ampleur des travaux.

Plus de conseils déménagement