Le chèque énergie, disponible sur l’ensemble du pays depuis le 1er janvier 2018, bénéficie d’un renforcement de ses modalités de qualification en 2019 pour aider 5 800 000 de particuliers, ce qui représente une augmentation de 2,2 millions par rapport à 2018.

La valeur du chèque énergie a été élevée de 50 €, ainsi l’a précisé Nicolas Hulot, qui était à l’époque ministre de la Transition écologique et solidaire, en mars 2018. L’avantage majeur de ce chèque est qu’il peut être utilisé pour payer tout type de dépense énergétique, y compris l’électricité et le gaz naturel, mais également le GPL, le fioul, etc. Toutefois, l’utilisateur doit penser à en faire un outil de paiement.

Qu’est-ce que le chèque énergie ?

Mis en place en 2018 pour remplacer les barèmes de tarif social de l’énergie, le chèque énergie est une assistance financière apportée sous réserve de ressources pour :

  • Le règlement des dépenses d’énergie ;
  • Le paiement de combustibles ;
  • La réalisation de tâches énergétiques spécifiques.

Le chèque est en effet à caractère nominal, ce qui signifie que le nom du destinataire y est inscrit.

Qui est le bénéficiaire de la subvention énergétique ?

Il est adressé aux individus dont les moyens financiers sont limités. Tous les ans, les autorités fiscales dressent une liste des destinataires sur la base du Revenu Fiscal de Référence (RFR) du foyer et de la répartition des unités de consommation (UC) de celui-ci.

Le montant des unités de consommation du foyer est déterminé comme suit : la première personne est comptabilisée à hauteur d’une seule unité, la deuxième à hauteur de 0,5 unités, et la troisième personne et les suivantes à hauteur de 0,3 unités.

Vous n’avez rien à faire si vous êtes qualifié. Votre chèque vous sera envoyé à la dernière adresse que vous avez fournie aux autorités fiscales.

Comment recevoir le chèque énergie ?

Comme mentionné ci-dessus, aucune démarche n’est requise de votre part. Le chèque énergie est remis instantanément. En réalité, l’Agence des services et de paiement reçoit la liste des familles éligibles de l’administration fiscale (ASP). Cette dernière se charge de la relecture et de l’envoi du chèque.

Est-il possible de simuler le chèque énergie ?

Vous pouvez vérifier votre admissibilité au système des chèques énergie en vous connectant au site web des chèques énergie. À proprement parler, il n’y a pas de dispositif de simulation. Vous devez toutefois introduire votre numéro d’identification fiscale pour savoir au cas où vous seriez admissible ou pas au programme.

La plateforme vous informera si vous êtes ou non qualifié en introduisant votre numéro d’identification fiscale. Si vous ne l’êtes pas, vous obtiendrez la notification suivante : << Vous pouvez néanmoins maintenir le contrôle de qualification dans le cas où vous estimez que votre famille satisfait aux critères de revenu et de composition permettant de prétendre au bon d’énergie, ou que vous êtes un exploitant autorisé d’un organisme de médiation de location qui désire évaluer la qualification d’un ménage sous-locataire pour le bon d’énergie >>. Il vous faudra ensuite répondre à un questionnaire des trois questions ci-dessous.

Que faire si vous n’avez pas reçu votre chèque énergie ?

Vous pensez correspondre aux critères du chèque énergie, mais il n’est pas arrivé dans votre boîte aux lettres ? Dans cette situation, adressez-vous à l’équipe de support en utilisant la fiche de contact du site spécialisé ou par téléphone.

N’oubliez pas d’apporter votre notification fiscale. Pour avoir droit au chèque énergie, vous devez avoir déclaré vos revenus aux autorités fiscales (même s’ils sont minimes ou nuls), nous vous le rappelons donc comme mentionné dans la FAQ.

Une fois que votre situation est stabilisée, vous pouvez demander un chèque énergie. Vous ne pourrez pas l’obtenir si vous n’avez pas encore notifié vos revenus pour l’année à venir.

Quelle est la valeur du chèque énergie en 2021 ?

La valeur du bon d’énergie est déterminée par les moyens et la constitution de votre ménage. Les pouvoirs publics ont élaboré une grille pour mesurer cet aspect. En 2021, un particulier pourra obtenir un chèque énergie d’une valeur maximale de 194 €.

Rappelons que le chèque énergie peut être couplé avec l’aide MaPrimeRénov qui remplace le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE).

author-avatar

À propos de Melissa

Je m'occupe de la rédaction de MyDemenageur depuis 1 an, je suis étudiante en informatique. J’adore optimiser les articles pour qu'il aide vraiment nos utilisateurs et que l’information soit vraiment pertinente et utile.

Plus de conseils déménagement