Si vous habitez en ville, à côté d’une route, ou que vous avez des voisins très bruyants, vous vous rendez certainement compte de l’importance d’avoir une bonne isolation phonique dans votre logement (également appelée isolation acoustique). Grâce à cet article, vous saurez tout sur les principaux isolants phoniques et sur la meilleure façon de les mettre en œuvre selon le type de bruit que vous voulez atténuer, pour avoir un intérieur aussi calme et paisible que possible.

L’importance d’avoir le meilleur isolant phonique

Retrouver un intérieur serein et dépourvu de toute nuisance sonore une fois que vous rentrez chez vous, est un point essentiel pour votre bien-être. Car si on pense souvent à chercher le meilleur isolant thermique pour faire des économies de chauffage, on pense moins souvent à l’isolation phonique. Pourtant, quand elle est mauvaise, elle peut rapidement causer différents problèmes, comme de l’insomnie, de l’anxiété et du stress. Choisir le meilleur isolant phonique est moins simple que ce que l’on pourrait croire, en effet, le bon isolant ne sera ni le moins cher ni le plus cher, mais ça sera celui qui conviendra le mieux pour le type de bruit auquel votre intérieur est sujet, par exemple, pour tout ce qui est bruits aériens extérieurs (comme le bruit des voitures) ou bruits aériens intérieur (télévision ou radio dans une autre chambre), il faudra privilégier les systèmes isolants ayant un indice d’affaiblissement acoustique élevé. Enfin, pour tout ce qui est bruits d’impact (comme des voisins bruyants), il faudra voir du côté des systèmes isolants qui peuvent être placés au sol et/ou au plafond ayant un indice d’efficacité aux bruits de choc élevé. En plus du type de bruits arrêtés, il y a d’autres paramètres à prendre en considération, comme la structure de votre bâtiment (s’il est déjà construit), ou encore le type de matériaux de construction choisi.

Les meilleurs isolants phoniques

Tout d’abord, il faut garder en tête que l’isolation qu’elle soit phonique ou thermique ne se fait jamais à l’aide d’une peinture miracle, très souvent vendue par certaines enseignes de bricolage. En vérité, la seule chose qui pourra vous garantir une isolation optimale, c’est de choisir un matériau à intégrer à l’intérieur de la structure de votre bâtiment comme de la laine de roche, de la laine de verre, des plaques de plâtre isolantes, etc. Le produit idéal devra être à la fois souple, afin de pouvoir amortir les ondes sonores, tout en étant assez rigide pour maintenir les parois. Actuellement, les meilleurs sur le marché sont :

  • Les isolants minéraux ;
  • Les isolants biosourcés ;
  • Les polystyrènes XPS et PSE ;
  • La mousse de Polyuréthane ;
  • Les produits dits « réfléchissants ».

En ce qui concerne les isolants minéraux comme la laine de verre et la laine de roche, ces derniers fonctionnent selon un principe simple, les ondes sonores se dissipent en passant par la multitude de fibres qui constituent l’épaisseur de la laine. Les isolants biosourcés comme la ouate de cellulose, la laine de coton, la fibre de bois, ou encore le chanvre sont, comme leur nom l’indique, d’origine animale ou végétale et vous permettront d’avoir une isolation sonore très efficace, à condition d’en étudier les performances par rapport à votre type de parois. Pour ce qui est du polystyrène, il devra à tout prix être expansé et plastifié pour être efficace. Enfin, l’un des systèmes d’isolation les plus utilisés de nos jours, c’est la mousse de polyuréthane, elle peut être utilisée de plusieurs manières, comme en panneaux ou en rouleau, mais la majorité du temps, elle est projetée sur les planchers, les toitures et les murs.

Comment bien mettre en place le meilleur isolant phonique ?

Bien mettre en place l’isolant phonique que vous avez choisi est presque aussi important que l’isolant lui-même. Voici quelques conseils pour optimiser son efficacité :

  • Le poser de façon non-discontinue ;
  • Ajouter des bandes résilientes sur les murs ;
  • Ajouter des bandes résilientes sur les parois du plancher ;
  • Vérifier l’étanchéité des fenêtres ;
  • Vérifier les contours des portes et les coffres de volets roulants.

Vous l’aurez compris, il y a plusieurs étapes par lesquelles vous devez passer pour être sûr que l’isolation phonique de votre intérieur soit optimale. Pour vous en assurer, vous pouvez bien évidemment passer par des experts pour le diagnostic ou la vérification.

author-avatar

À propos de Melissa

Je m'occupe de la rédaction de MyDemenageur depuis 1 an, je suis étudiante en informatique. J’adore optimiser les articles pour qu'il aide vraiment nos utilisateurs et que l’information soit vraiment pertinente et utile.

Plus de conseils déménagement