Vous avez enfin décidé de sauter le pas et de réaliser une isolation thermique pour votre maison afin de lui assurer une bonne performance énergétique, mais sans trop savoir comment vous y prendre ? Pas de panique ! Dans ce guide, nous vous présentons la pose d’isolation pour les murs.

La préparation pour la pose d’isolation murale

Toujours, avant d’entamer la pose d’isolation, il y a lieu de bien nettoyer les murs que vous comptez isoler pour ensuite procéder au traitement avec des adhésifs pour permettre à votre isolation d’être plus performante, et enfin monter l’échafaudage qui permettra de travailler plus facilement.

Pose d’isolation pour les murs : le recours au professionnel

Isoler ses murs soi-même est tout à fait possible surtout si vous êtes un amateur du bricolage. Cependant, pour bénéficier des réelles économies d’énergie, le travail doit être soigné et réalisé dans les règles de l’art. Le mieux à faire dans ce cas est de solliciter l’expertise d’un professionnel. Celui-ci dispose des connaissances et compétences techniques pour réaliser les travaux d’isolation de mur. Un installateur qualifié avec une formation au chevillage et plusieurs années d’expérience dans le métier pourra vous garantir un travail de qualité, et même vous conseiller dans le choix des matériaux.

Faire appel à un artisan vous donne également droit à certaines aides financières. En effet, vous pouvez bénéficier d’un crédit d’impôt (cela représente généralement 3% du coût total de la pose) et d’une prime énergie à condition que votre professionnel soit agréé RGE. Cette accréditation atteste des qualifications, des compétences et du savoir-faire des artisans pour la réalisation des travaux dans le domaine du bâtiment.

Faites attention aux offres très alléchantes, surtout les artisans qui vous proposent leur service à 1 euro. Privilégiez les réseaux professionnels ou les installateurs qui sortent des centres de formations de qualité comme Würth Training Center. Ainsi, vous êtes sûrs de bénéficier d’une isolation murale parfaite.

La pose de rails de départ pour la pose d’isolation murale

Il s’agit d’une étape très importante, puisqu’elle a pour principal but de permettre une certaine stabilité qui permet d’assembler tous les panneaux en bonne et due forme, ainsi, l’expert choisit la rail de départ à utiliser selon la nature du sol :

  • Il sera très proche du sol quand celui-ci est fait en béton ;
  • A une distance de 15 cm du sol quand il est en terre ou en gazon.

Le collage des plaques isolantes lors de la pose d’isolation murale

Après que les rails soient posés, place à l’application de la colle qui se fera sur les différentes plaques de polystyrène pour les coller directement sur les différents supports, cela vous évitera toutes sortes de fissures, et permettra de garder la stabilité des plaques, ce qui est très important.

Le chevillage des isolants

Une fois les panneaux isolants collés aux murs, il convient de les renforcer en les fixant encore mieux à l’aide des chevilles. Il est à savoir que pour chaque mètre carré, vous aurez besoin d’environ 6 chevilles, et plus les surfaces de votre maison sont grandes, plus vous aurez besoin d’une plus grande quantité.

La pose des treillis de fibre de verre

Après l’étape de fixation des panneaux isolants avec du polystyrène, il faut procéder à la consolidation, puisque ces derniers restent assez fragiles et peuvent facilement se détériorer avec l’humidité. Pour ce faire, l’expert ajoute une sorte d’isolation extérieure qui représente une toile de fibre à base de verre marouflé entre les 2 couches de l’enduit spécial utilisé dans ce genre de travaux afin que votre isolation soit plus résistance.

L’application du dernier enduit

Pour la finition de la pose d’isolation pour vos murs, il est indispensable d’embellir votre façade, et pour cela, on utilise de l’enduit ou du bardage en bois, le choix revient au client. Cette étape ne dure que quelques heures, que ça soit pour une pose d’isolation sur plafond, murs, ou autres.

La fixation des derniers éléments et le nettoyage

Après toutes les étapes précitées, on arrive à l’étape finale où l’on se charge de fixer les gouttières et les éléments qui ont été dégagés lors des travaux, puis on procède au nettoyage, on enlève toutes les traces laissées s’il y en a et on dépoussière le tout. Après ça, les échafaudages sont enfin démontés, et vous pourrez donc profiter du confort en hiver comme en été.

author-avatar

À propos de Melissa

Je m'occupe de la rédaction de MyDemenageur depuis 1 an, je suis étudiante en informatique. J’adore optimiser les articles pour qu'il aide vraiment nos utilisateurs et que l’information soit vraiment pertinente et utile.

Plus de conseils déménagement