Lorsque vous désirez poser une fenêtre dans une habitation, vous devez posséder un matériel et respecter certaines méthodes. Il faut également prendre en considération le confort thermique et l’efficacité énergétique.

Toutefois, la rénovation ou le remplacement d’une fenêtre exige un budget assez élevé. C’est pour cela que vous devez opter pour les aides financières à la rénovation énergétique comme Maprimerenov‘. Pour en savoir plus sur le sujet, poursuivez votre lecture.

Trouver un bricoleur

Rénovation de fenêtre : que choisir entre le double ou le triple vitrage ?

Lors d’une pose d’une fenêtre, choisir un triple ou un double vitrage est une question courante et qui se pose beaucoup. Plusieurs personnes souhaitent limiter les déperditions d’air et améliorer le confort énergétique. Outre le choix des matériaux, le choix du vitrage est aussi important.
Il est évident qu’une fenêtre à triple vitrage sera plus efficace en comparant avec une fenêtre à double vitrage sans rentrer dans les détails de résistance thermique et des mesures de coefficient d’isolation. Une augmentation importante de performance a été fournie grâce au développement dans le traitement du verre.

Le double vitrage permet le passage de la chaleur provenant de l’extérieur. Pour capter les calories du rayonnement, ce dernier est la meilleure solution. Le triple vitrage, quant à lui, est destiné aux climats extrêmes, car il réduit l’influence du froid et de la chaleur. Il est adapté aux climats très froids et aux pièces très exposées en été.

Les deux types nécessitent un entretien spécifique aux apports d’air et à la ventilation pour limiter l’effet thermos causé par une grande isolation. D’une manière générale, le triple vitrage est plus lourd et plus épais qu’un simple double vitrage.

Ces spécificités peuvent entraîner des problèmes lors d’une rénovation où le poids et l’encombrement des fenêtres sont des facteurs cruciaux.

Trouver un bricoleur pour des rénovations

Maprimerenov’ : une aide assez bénéfique

C’est une aide attribuée par l’Agence Nationale de l’Habitat, c’est la combinaison de deux autres aides :

  • Habiter Mieux Agilité de l’Anah ;
  • Le Crédit d’Impôt à la Transition.

On a visé la création d’un unique et seul dispositif plus simple et clair. Son but principal est la rénovation énergétique :

  • Changement du système de chauffage ;
  • Les travaux d’isolation ;
  • Participation à la transition écologique et énergétique.

La prime peut atteindre 90 % de vos dépenses selon le type de travaux réalisé. Les frais peuvent aller jusqu’à 20 000 euros par habitation sur cinq ans. Pour obtenir la prime, vous devez être un bailleur occupant d’une habitation construite depuis plus de deux ans et opter pour les travaux d’un artisan labellisé RGE.

Tous les travaux ne sont pas accessibles à la prime. Il faut que vos travaux visent impérativement la rénovation énergétique et vous aident à faire des économies énergétiques. C’est le cas du remplacement des anciennes fenêtres.

Si vous souhaitez remplacer un simple vitrage par un double ou triple vitrage, vous pouvez bénéficier de la prime, mais passer d’un double à un tripe ne marche pas. En effet, les nouveaux équipements doivent respecter les exigences de performance énergétique précises puisque l’objectif est de renforcer l’isolation thermique.

author-avatar

À propos de Melissa

Je m'occupe de la rédaction de MyDemenageur depuis 1 an, je suis étudiante en informatique. J’adore optimiser les articles pour qu'il aide vraiment nos utilisateurs et que l’information soit vraiment pertinente et utile.

Plus de conseils déménagement