Afin de réaliser les travaux d’isolation thermique ou phonique d’une maison, il faut savoir qu’il existe plusieurs types d’isolations, que ça soit en rapport avec les matériaux ou la partie de la maison à isoler, il est impératif que le professionnel chargé d’effectuer les travaux se déplace à votre bien immobilier avant d’entamer la procédure et ou le devis. Si vous voulez en apprendre un peu plus à ce sujet, nous vous proposons ce guide qui vous éclairera certainement sur plusieurs points. Besoin d’aide pour poser votre isolation ? Demander à notre bricoleur.

La pose d’isolation pour les plafonds

Sachant que les plafonds de garages ou de caves causent de grandes déperditions thermiques dans une maison, beaucoup de propriétaires optent pour leur isolation. Cependant, lors du choix du matériau d’isolation, nous vous recommandons d’opter pour celui qui résiste le plus à l’humidité comme les plaques isolantes de types PIR, EPS ou encore PUR, et d’éviter par exemple la laine de verre ou de roche. Mais si toutefois, lors de la pose d’isolation de plafond, vous trouvez des difficultés pour placer les plaques pour cause d’existence de canalisations, il est conseillé de compléter vos travaux avec du polyuréthane qui vous permettra de combler tous les petits vides. Pour ce qui est du coût de cette pose d’isolation, sachez qu’il peut varier selon le type d’isolation, mais en général, le prix va de 30 à 120 euros le mètre carré.

La pose d’isolation pour les murs

Il faut savoir que la pose d’isolation pour les murs à partir de l’intérieur est la méthode la plus utilisée chez les propriétaires de biens immobiliers en France, et cela revient principalement à la simplicité et l’efficacité de la pose qui ne demande pas beaucoup de travail. Lorsque vous demandez une pose d’isolation pour les murs, la première question qui vous sera posée concerne l’isolation de la toiture puisqu’il s’agit de la partie qui enregistre le plus de pertes thermiques. Cependant, si vous effectuez une pose pour les murs sans que celle-ci ne soit faite, le résultat ne se verra presque pas. Il existe plusieurs techniques qui sont :

  • L’utilisation des panneaux en bloc ;
  • L’isolation projetée qui est très bonne pour le camouflage de tous les défauts muraux s’il y en a ;
  • L’utilisation d’une contre-cloison maçonnée ;
  • L’utilisation des ossatures de bois ou métalliques.

La pose d’isolation à partir de l’extérieur

Il existe plusieurs sortes de poses d’isolations extérieures, elles peuvent en effet se faire avec différents matériaux et selon des méthodes totalement différentes les unes des autres. Cette opération consiste à mettre le matériau isolant à partir de l’extérieur. Cependant, la pose d’isolation la plus utilisée dans ce cas reste celle des plaques de polystyrène que le professionnel pose généralement dans ce que l’on appelle le rail de soubassement, pour permettre ensuite au polystyrène d’être directement fixé sur les murs en question en utilisant des colles adaptées, et pour finir, le placement des chevilles est indispensable pour la tenue des plaques.

La pose d’isolant mince en sous toiture

Ce matériau est généralement utilisé dans l’isolation des combles, mais aussi pour les toitures ou les murs. Pour ce qui est de la manière d’effectuer la pose de cet isolant mince en sous-toiture, il faut souligner que cela se fait à travers plusieurs couches. On commence donc par poser la première qui sera positionnée directement sous la couverture qui se situe entre les chevrons et les liteaux, pour ensuite compléter par une deuxième couche qui sera un isolant traditionnel du côté intérieur. Il est impératif de préciser que pour que cette isolation soit efficace, l’isolant mince a toujours besoin de la présence de deux lames d’air.

La pose d’isolant pour le sol

Les isolants les plus utilisés et les plus efficaces pour le sol sont :

  • Le polystyrène ;
  • Le polyuréthane.

On peut également utiliser de la laine de verre ou de liège qui feront l’affaire mais qui ne seront pas aussi efficaces. Pour ce faire, lors de la pose de l’isolant pour sol, quelle que soit sa nature : du polystyrène expansé, du polystyrène extrudé ou encore de laine minérale, il faut noter que l’épaisseur ne doit jamais être en dessous de 90 mm pour une bonne isolation.

Quelques conseils lors de la pose d’isolant mince

Afin de réaliser une isolation thermique efficace, voici quelques conseils pour la pose d’isolant mince :

  • Être muni d’un très bon cutter bien affuté ;
  • Réaliser des calculs exacts quant à la surface à isoler ;
  • Découper avec précision selon les mesures voulues ;
  • Faire en sorte qu’il y ait un recouvrement de 50 à 100 mm ;
  • Terminer l’opération en utilisant un liteau pour bloquer, et assurer ainsi l’étanchéité.

L’isolation des fenêtres

Bien que l’isolation des fenêtres n’ait pas toujours l’air aussi importante que l’isolation des autres parties de la maison, il faut souligner que cette opération vous permettra tout autant que les autres d’avoir un meilleur confort, de diminuer vos factures, et ainsi gagner jusqu’à 15% d’économies par rapport à vos factures habituelles. Que vos fenêtres soient anciennes ou neuves, leur isolation ne sera que bénéfique.

L’isolation des combles

Les isolations pour combles sont les plus réalisées en France à cause de l’importance des déperditions qui sont enregistrées quand les combles n’ont pas d’isolation, mais aussi pour le confort permis une fois que cette opération est réalisée. Il faut aussi souligner le fait que cette partie de la maison fait partie de celles qui peuvent être conventionnées ou faire l’objet d’aides étatiques lorsque le revenu est plus ou moins moyen, cela explique aussi le grand nombre d’isolations pour combles en France.

L’isolation des portes

De même que pour les fenêtres, l‘isolation des portes est très importante, pour ce faire, il est généralement conseillé d’effectuer des travaux de calfeutrage à l’aide de joints, mais aussi de bien protéger et d’isoler les bas des portes, et éventuellement poser un rideau isolant devant la porte d’entrée.

author-avatar

À propos de Melissa

Je m'occupe de la rédaction de MyDemenageur depuis 1 an, je suis étudiante en informatique. J’adore optimiser les articles pour qu'il aide vraiment nos utilisateurs et que l’information soit vraiment pertinente et utile.

Plus de conseils déménagement